/ utopies gravitaires

/ cycle des sculptures perforées / Art numérique / in situ / en devenir

Photo karine fourniols

Installation cinématique

64 poids hexagonaux - miroirs - moteurs, système numérique, - structure métallique, - diffusion sonore

Dead Newton expose à 360° la perception interne des poids du corps.

 

64 poids hexagonaux suspendus et mobiles à l’intérieur d’un cube de 2m. Un WJ ( ou Weith Joker en référence au DJ) manipule en live ces poids via un programme informatique conçu pour le projet. La chorégraphie de ces poids forme un volume en mutation continue:

 

Chacun des 64 poids peut, de manière indépendante, rester fixe ou circuler verticalement à différentes vitesses. A partir de leurs combinaisons, des formes se condensent et se désintègrent, des ondulations naissent, se déploient et se transforment. Les orientations, les amplitudes, les fréquences mutent à l’infini.

extrait vidéo / nuit blanche

Conception: Laurent chanel

Création sonore: DEF

Création numérique :Cédric Lachasse

Régie et construction: Charles Maisonnabe

Construction poids : Mathieu Henriot

Auteurs de cirque / La Villette / Juin 2009

Nuits blanches/ Paris / Oct 2010

Par ce qui tient et par ce qui lâche en nous, nous sommes ce qui s’érige et ce qui se chute. Nous sommes le lieu d’un système de volumes et de poids évoluant dans l’espace et le temps : Nous sommes le territoire d’une chute infinie.

Série de 8 croquis, format A4

Photos karine fourniols

Une sculpture chorégraphique

Dead Newton propose l’expérience des mouvements de transferts de poids qui ont lieu sans cesse à l’intérieur de nous. Il retranscrit les sensation de chutes, d’envols, de vertiges, de suspensions qui nous traversent.

Par ce qu’il tente de nous immerger dans nos relations à la gravité:, Dead Newton est un

générateur d’empathie gravitationnelle

Partition sonore

les poids sont conduit en live par le WJ via une interface informatique. Le i-king est le programme informatique qui permet ces mouvements. Ce logiciel développe une écriture générative (proche de la logique des séquenceurs audios. avec une lecture multipiste de formes ainsi que l’application de filtres/phénomènes).

L’ensemble se déploie en temps réel et engendre un flux sans cesse renouvelé.

Dead Newton se comporte comme un afficheur 3D fait de «pixels» concrets. Un écran tangible dont on peut faire le tour, visible à 360°.

La partition sonore, jouée en live, est basée sur des enregistrements de sons produits pa le corps humain (respirations, battements de coeur, craquements d’os...). Cette fragmentation sonore est ensuite recomposée et restituée par un dispositif quadriphonique enveloppant.

Il y a matérialisation du corps, non plus perçu de manière objective, mais plutôt comme la vision holographique d’un voyage interne,

un morcellement/fragmentation simultané et chaotique.

art numérique

Photos karine fourniols

Photos karine fourniols

Photos karine fourniols

Photos karine fourniols